LE RÔLE DU PIKE DANS LES RÉSERVOIRS D'EAU GÉRÉS

LE RÔLE DU PIKE DANS LES RÉSERVOIRS D'EAU GÉRÉS

Objectif, qui est posé par une gestion rationnelle des pêches dans le domaine des eaux intérieures, il est possible d'utiliser au maximum la structure environnementale de chaque réservoir pour obtenir les meilleurs résultats de pêche possibles. Cela se fait principalement par une régulation consciente de la composition des espèces du stock de poissons. Espèce, qui, à la suite de processus biologiques naturels, ont produit un ensemble typique d'un réservoir, ils ne représentent pas la même valeur économique. La qualité du produit alimentaire obtenu n'est qu'un élément, à prendre en compte lors de l'évaluation de leur adéquation. Du point de vue de l'efficacité de la production de poisson, il est important de pouvoir transformer efficacement les aliments naturels en poids corporel, ce qui se traduit par des taux de croissance élevés. Le principe directeur de la gestion des ressources halieutiques est donc de soutenir les espèces à croissance rapide en appliquant des mesures pour augmenter leur nombre: protection périodique et territoriale de la reproduction, réapprovisionnement en matériel artificiel, déterminer la dimension économique appropriée. Dans le même temps, un effort est fait pour éliminer les espèces indésirables en raison de la faible valeur de consommation et de la croissance lente, car ils peuvent mettre en danger des composants précieux du stock de poisson avec la concurrence alimentaire. Sur la base d'une certaine similitude des situations rencontrées en culture végétale, le nom familier de «mauvaise herbe du poisson» a été adopté pour ces espèces.

Le second - en dehors de la concurrence alimentaire - un facteur naturel important, qui façonne la composition du stock de poisson, est la prédation. Lors du choix de la direction du développement du réservoir, l'évaluation correcte du rôle assigné aux espèces prédatrices est d'une importance particulière. Dans diverses conditions environnementales, contre un stock varié d'autres poissons, l'influence du prédateur peut contenir les deux éléments négatifs, et positif. Les deux résultent de relations interspécifiques au sein d'environnements spécifiques; le discernement de la liche doit être basé sur une connaissance approfondie des caractéristiques biologiques de toutes les espèces de poissons vivant dans le réservoir.

Les règles susmentionnées et les plus généralement formulées pour l'exploitation des ressources halieutiques dans les eaux intérieures devraient être pleinement prises en compte lors de l'évaluation de l'utilité économique du brochet. Le goût élevé de sa viande et sa taille corporelle considérable le qualifient pour le groupe des soi-disant. choix, couvrant les espèces les plus précieuses du point de vue du consommateur. De plus, le brochet se distingue par des taux de croissance très favorables, et par conséquent, la période précédant l'entrée de chaque nouvelle génération dans la capture est considérablement raccourcie.

La première mise en garde, qui peut être faite par un producteur conscient des conséquences économiques des processus biologiques, il concerne le type d'aliment consommé. Les plantes sont la principale source de ressources alimentaires dans tout réservoir d'eau. Par conséquent, toutes les formes animales puisent de l'énergie pour le cours des processus de la vie et le matériau pour construire leurs propres tissus.. Cela se produit à travers les soi-disant chaînes alimentaires, composé d'une série d'organismes qui se nourrissent consécutivement. Dans chaque maillon de cette chaîne, une partie importante de l'apport d'énergie est dissipée. Avec le nombre croissant de liens intermédiaires, entre un organisme et sa principale source de nourriture, le gaspillage d'énergie traitée augmente, et l'effet de gain de poids de cet organisme est obtenu au détriment d'une plus grande utilisation des ressources primaires. Alors le brochet, lequel, comme les autres poissons prédateurs, il est situé dans la chaîne alimentaire un maillon plus haut que les espèces qui se nourrissent de la faune invertébrée, n'est pas aussi efficace pour utiliser la fertilité naturelle du réservoir.

À partir de ce résultat, conclusions pratiques. Le premier justifie la non-rentabilité de forcer le brochet à la position d'objet principal d'exploitation économique dans ces réservoirs, qui créent des conditions favorables au développement de poissons non prédateurs de valeur; le second indique la nécessité de l'éliminer des réservoirs, dans lequel ces espèces peuvent devenir de la nourriture facilement disponible pour lui. Cependant, l'élimination complète du brochet ne peut être recommandée que dans des circonstances exceptionnelles. Il est alors impossible d'utiliser correctement la masse de poissons, qui, en raison de leur croissance lente et de leur petite taille, présentent une faible valeur d'utilité, et en servant de nourriture aux prédateurs, ils pourraient rapidement se transformer en un produit beaucoup plus précieux. Cela s'applique encore plus aux espèces qui ne sont pas du tout pêchées et qui ne sont exploitées que par prédation..

Article révoquer

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *